Volet 1. L'armée et les soldats Partie 1.1. Préparer et mener la guerre Partie 1.2. Être soldat Chapitre 1.2.1. Le quotidien du soldat Sous-chapitre Soldat au combat Sous-chapitre Représentation et identification du soldat Sous-chapitre Citations et médailles militaires Sous-chapitre Subsides du soldat Sous-chapitre Mariage et religion Chapitre 1.2.2. Le soldat prisonnier de guerre Chapitre 1.2.3. Le soldat blessé Chapitre 1.2.4 Le soldat mort ou disparu Volet 2. L'arrière et les civils Volet 3. L'après-guerre et la mémoire

1.2.1. Le quotidien du soldat

Ce chapitre concerne le soldat dans sa vie quotidienne, alors qu'il est au front ou du moins en service. Les sources informent sur les combats ou nous les décrivent, présentent les activités des soldats aussi bien lors des batailles qu'au sein de leurs abris après les assauts. On y découvre les stratégies militaires, la dureté et l'horreur des combats, les honneurs rendus aux plus valeureux mais aussi l'organisation des journées dans les périodes d'attente : travaux d'entretien des tranchées de consolidation des abris et barbelés, tours de garde, nourriture, moments de liberté passés aux jeux, à la lecture, à l'écriture aux familles ou encore aux travaux d'artisanat. On perçoit le sens de l'honneur, de la patrie mais aussi les troubles face à la peur de la mort, au manque d'hygiène, à la promiscuité constante.

La complémentarité des sources publiques, tant civiles que militaires, et des sources privées trouve ici tout son sens. Récits officiels et officieux se côtoient : on lira donc avec profit les journaux de tranchées, carnets de guerre et correspondances avec les familles voire avec les administrations, telles ces lettres des pupilles du département qui racontent leur expérience à l'inspecteur de l'assistance publique. Les sources des institutions patrimoniales (musée, BDIC...) sont bien représentées : elles fournissent les divers tableaux représentant les lieux et scènes de combats, les dessins et croquis, tels ceux de Mathurin Méheut, ou encore les nombreuses photographies.

POUR ALLER PLUS LOIN

En complément des notices, on pourra consulter les développements qui ont été apportés sur certains sujets, pour mieux comprendre le contexte :

- Les pupilles d'Ille-et-Vilaine dans la Grande Guerre ; les journaux de tranchées ; les citations et médailles militaires




Boite à outils

DANS LE GUIDE DES SOURCES


Sur cette thématique du quotidien du soldat, les sous-chapitres complémentaires sont les suivants :


- dans le volet 2 : l'arrière et le soldat (pour la présence du soldat à l'arrière et les oeuvres de guerre visant à améliorer l'ordinaire du soldat)


- dans le volet 3 : la reconnaissance et le dédommagement. les honneurs, les témoignages d'après-guerre.


SOURCES ARCHIVISTIQUES


- Au service historique de la Défense : parmi les fonds privés, on peut citer les suivants, provenant de soldats de régiments attachés à l'Ille-et-Vilaine en 1914 : le fonds Maurice Bonfils, sous-lieutenant au 10e RAC en août 1914, constitué d'un album de correspondance adressée à sa famille entre 1914 et 1918, agrémenté de croquis, cartes d'état-major, cartes postales et photographies (49 pages, référence 1K697) ; le fonds du curé de Villeselve (Oise), mobilisé comme infirmier en 1914 au 41e régiment d'infanterie, constitué d'un carnet de campagne, tenu du 1er novembre 1914 au 16 mai 1915 (67 pages, référence 1KT883) ; le fonds d'Ence Adolphe, soldat au 247e RI en 1914, constitué de son "Carnet de route d'un soldat réserviste", tenu d'août à novembre 1914 (copie manuscrite rédigée en 1915, 12 pages, référence 1KT1573).


- Au Centre des archives du personnel militaire à Pau : le fichier central des citations individuelles et collectives depuis 1914


- Aux Archives départementales d'Ille-et-Vilaine : les dossiers de carrière et ou de pensions des soldats dans les fonds de la Direction interdépartementale des anciens combattants et de l'Office national des anciens combattants.



SOURCES ARTISTIQUES


Le but de ce guide n'est pas de recenser toutes les oeuvres d'art ou représentations de soldats. On peut citer les monuments aux morts qu'on trouve sur le territoire d'Ille-et-Vilaine (voir le développement sur ce sujet dans la fiche représentation et identifications du soldat), ainsi que l'exemple de Camille Godet.


Au Musée des Beaux-Arts de Rennes :


- les dessins de Camille Godet (1879-1966) qui, outre leur valeur esthétique, présentent un intérêt documentaire sur le sujet des conditions de vie des soldats.


A l'hôtel de Ville de Rennes :


- la frise du Panthéon rennais par Camille Godet


RESSOURCES EN LIGNE


- Site internet Mémoire des hommes, pour les journaux de marches et opérations qui peuvent indirectement éclairer sur le quotidien des hommes


- Site internet de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) pour la consultation des journaux de tranchées


- Application conçue par l'ONACVG "A la découverte du Panthéon rennais"


Participer, partager, travailler