Volet 1. L'armée et les soldats Partie 1.1. Préparer et mener la guerre Partie 1.2. Être soldat Chapitre 1.2.1. Le quotidien du soldat Chapitre 1.2.2. Le soldat prisonnier de guerre Chapitre 1.2.3. Le soldat blessé Sous-chapitre Recensement des blessés Sous-chapitre Secours et assistance aux blessés Sous-chapitre Situation sanitaire Sous-chapitre Organisation sanitaire et hôpitaux Chapitre 1.2.4 Le soldat mort ou disparu Volet 2. L'arrière et les civils Volet 3. L'après-guerre et la mémoire

Organisation sanitaire et hôpitaux

Près d'une centaine de formations sanitaires ont fonctionné, pendant des durées variables, dans le département durant le conflit, sous la responsabilité du préfet et du service de santé des armées : hôpitaux mixtes (hôpitaux civils des villes de garnison), hôpitaux temporaires puis complémentaires, installés dans les locaux réquisitionnés (écoles, hôtels,...) et à proximité des gares (numérotés au sein de la région militaire), hôpitaux auxiliaires, ouverts par la Croix-Rouge et les sociétés de bienfaisance (numérotés selon les sociétés prenant en charge), et hôpitaux bénévoles, généralement à la charge des congrégations religieuses (enregistrés sous les numéros "bis") pour accueillir des convalescents.

Cet ensemble sur l'organisation sanitaire présente la situation sanitaire, l'organisation générale des hôpitaux, et les hôpitaux civils et militaires en Ille-et-Vilaine par commune puis par type d'hôpital.

POUR ALLER PLUS LOIN

En complément des notices, on pourra consulter le développement aui a été apporté sur le sujet, pour mieux comprendre le contexte :

- L'organisation sanitaire pendant la guerre en Ille-et-Vilaine




Boite à outils

LLOSA, Marie, "Les hôpitaux temporaires en Ille-et-Vilaine en 1914-1918" in Hommes et femmes d'Ille-et-Vilaine dans la Grande Guerre, co-direction Archives départementales d'Ille-et-Vilaine et Société archéologique d'Ille-et-Vilaine, 2014, pages 141-161.


Participer, partager, travailler