Volet 1. L'armée et les soldats Partie 1.1. Préparer et mener la guerre Chapitre 1.1.1. Les moyens humains Sous-chapitre Recrutement Sous-chapitre Mobilisation Sous-chapitre Formation Chapitre 1.1.2. Les moyens structurels Chapitre 1.1.3. Les forces et les opérations militaires Partie 1.2. Être soldat Volet 2. L'arrière et les civils Volet 3. L'après-guerre et la mémoire

Formation

Le sous-chapitre consacré à la formation rassemble les sources dédiées à la préparation des corps et des esprits à l'exercice des obligations militaires ainsi que la formation militaire à proprement parler.

Diverses sources permettent de mesurer le poids du patriotisme et de la chose militaire dans la société du début du siècle.

On peut citer notamment ce qui touche à la préparation militaire, à travers les bataillons scolaires, les sociétés de tir et de gymnastique et les épreuves sportives dans différentes communes du département.

Les dossiers liés à l'organisation des épreuves pour l'entrée dans les écoles militaires et les demandes de bourses pour l'entrée dans les écoles militaires peuvent renseigner sur les origines sociales des candidats d'Ille-et-Vilaine.

On peut signaler les dossiers des associations qui concourent à la préparation militaire, et qui sont suivies, agréées ou financées par les préfectures et sous-préfectures.

La formation militaire en Ille-et-Vilaine se déroule dans les camps d'instruction et sur les sites suivants : la Lande d'Ouée à Saint-Aubin-du-Cormier, le centre d'instruction de l'artillerie coloniale à Saint-Aubin d'Aubigné, le poste de défense de l'île de Cézembre, le Meinga à Saint-Coulomb, le centre d'instruction physique de Dinard. Les sources concernant le camp morbihanais de Coëtquidan, aux limites du département, ont été relevées également.

Les manoeuvres militaires, fêtes militaires et revues ont été incluses dans ce sous-chapitre, avec deux types de sources : d'une part les dossiers d'indemnités pour dégâts causés pendant les manoeuvres et d'autre part et principalement des représentations photographiques.

DATES

On a fait le choix d'inclure des sources remontant parfois jusqu'à la fin du XIXe siècle, parce qu'elles témoignent d'une grande préoccupation pour la préparation militaire des jeunes, et parce qu'on n'a pas toujours de représentation des camps d'instruction datant de la période de guerre, mais parfois seulement de l'avant-guerre.

POUR ALLER PLUS LOIN

En complément des notices, on pourra consulter les développements qui ont été apportés sur certains sujets, pour mieux comprendre le contexte :

- La préparation militaire : bataillons scolaires, sociétés de gymnastique et de tir, sociétés scolaires et post-scolaires de tir ; le camp d'instruction de Coëtquidan.




Boite à outils

DANS LE GUIDE DES SOURCES

Sur cette thématique de la formation, le sous-chapitre complémentaire est :

- dans le volet 1 : unités et marine

BIBLIOGRAPHIE LOCALE

SOHIER Ana, SOHIER Michel, Tu seras soldat. L'enfant et la guerre à l'école primaire 1871-1918, Saint-Thonan, Musée rural de l'éducation dans les Côtes-d'Armor, 2008, 114 p.


Participer, partager, travailler