Volet 1. L'armée et les soldats Partie 1.1. Préparer et mener la guerre Chapitre 1.1.1. Les moyens humains Sous-chapitre Recrutement Sous-chapitre Mobilisation Sous-chapitre Formation Chapitre 1.1.2. Les moyens structurels Chapitre 1.1.3. Les forces et les opérations militaires Partie 1.2. Être soldat Volet 2. L'arrière et les civils Volet 3. L'après-guerre et la mémoire

Recrutement

Ce sous-chapitre concerne le recrutement, à savoir l'ensemble des mesures ayant pour but la constitution et l'entretien de l'effectif de l'armée et de ses réserves, avant et pendant la guerre. À la veille de la Première Guerre mondiale, les deux modes de recrutement sont l'engagement volontaire et la conscription. Une part non négligeable des sources est consacrée aux hommes qui ne font pas la guerre (exemptions, réformes, sursis, dispenses...), ce qui reflète les attributions des puissances publiques et les préoccupations de l'arrière.

Différents producteurs intervenaient à tour de rôle dans les opérations de recrutement. Chacun apportait sa part dans la constitution des classes. On observe ainsi le cheminement des informations : des premiers tableaux, dressés dans les communes et arrondissements, jusqu'à l'établissement des registres matricules par l'institution militaire.

Les documents les plus riches et les plus utilisés aujourd'hui sont les registres matricules des soldats. Cependant, on trouvera également des informations dans les divers documents qui ont permis la constitution de ces registres : les instructions et la correspondance, les tableaux de recensement des classes, les listes et états par type d'appelés. Outre ces archives collectives, les documents individuels constitués par l'administration ont été recensés : dossiers militaires, livrets militaires, livrets matricules, états de service, dossiers de personnel.

Quatre sources essentielles viennent se compléter sur ce chapitre : elles proviennent des ministères de la Guerre et de la Marine, de la préfecture et des sous-préfectures d'Ille-et-Vilaine ainsi que des communes (120 communes).

S'y ajoutent quelques fonds privés : Desmars, La Haichois-Toulouse-Lautrec, Léon Pérouas, ainsi que des fonds isolés en provenance de la Banque de France, de l'inspection académique, du rectorat ou encore de la justice.

DATES

Bien qu'antérieures à la période de guerre, les sources relatives aux lois sur le service militaire de 1889, 1905 et 1913 ont été systématiquement relevées, en raison de l'importance de ces lois de recrutement, toujours en application au moment de la guerre,

Par ailleurs, afin de couvrir l'ensemble des classes concernées par la Grande Guerre, et en conformité avec le programme national des manifestations liées au Centenaire, qui encourage la mise à disposition des registres matricules, le recensement concerne les classes 1887 à 1921.

POUR ALLER PLUS LOIN

En complément des notices, on pourra consulter les développements qui ont été apportés sur certains sujets, pour faciliter la compréhension du contexte :

- Du recensement au recrutement : étapes, acteurs, documents (voir la boîte à outil); les registres matricules ; les livrets individuels et livrets matricules ; les dossiers d'officiers ; l'inscription maritime ; le conseil de révision ; les commissions spéciales de réforme

 ou voir les définitions des termes :
-  engagé volontaire ; réservisteaffectation spéciale ; exempté ; ajourné ; réformé ;  ; dispense ; sursis ; soutien de famille ; commission spéciale extraordinaire de réforme.




Boite à outils

DANS LE GUIDE DES SOURCES

Sur la thématique du recrutement, les chapitres complémentaires sont les suivants :

- dans le volet 1 : unités, où se trouvent notamment les registres de contrôle des troupes, qui renseignent sur les hommes appartenant à ces unités.

- dans le volet 1 : marine, pour connaître l'organisation territoriale de la marine et en savoir plus sur l'inscription maritime.

- dans le volet 2 : fonctionnement de l'administration et mobilisation humaine, qui renseignent notamment sur l'emploi des hommes qui ne font pas la guerre (les emplois réservés, les états de services militaires d'agents de l'Etat, etc.).

SOURCES ARCHIVISTIQUES


Comme sur tout sujet, il faut également penser à consulter les documents généraux produits par les départements et les communes, à savoir les registres de délibérations, registres des arrêtés, registres de correspondances.


RESSOURCES EN LIGNE

- Le site internet "Mémoire des hommes" est une source incontournable pour des recherches biographiques sur des combattants de la Grande Guerre.

- En 2014, les Archives municipales de Rennes ont produit un petit guide intitulé "Les archives s'en vont en guerre. A travers les sources militaires", accessible sur leur site Internet.

- Une fiche méthodologique des Archives nationales n° 22 "Combattants et victimes de la Première Guerre mondiale" est consultable sur le site internet des Archives nationales.

BOULANGER Philippe, "Les conscrits de 1914 : la contribution de la jeunesse française à la formation d'une armée de masse", Annales de démographie historique, 1/2002, n°103, p. 11-34.

BOULANGER Philippe, La France devant la conscription, géographie historique d'une institution républicaine, 1914-1922, Paris, Editions Economica, 2001.

CREPIN Annie, Histoire de la conscription, Paris, Gallimard, 2009.

LE ROY Thierry, Les Bretons et l'aéronautique des origines à 1939, Rennes, PUR, 2001.

ROYNETTE Odile, "Bons pour le service", l'expérience de la caserne en France à la fin du XIXe siècle, Paris, Belin, 2000.


Participer, partager, travailler