Volet 1. L'armée et les soldats Partie 1.1. Préparer et mener la guerre Chapitre 1.1.1. Les moyens humains Chapitre 1.1.2. Les moyens structurels Sous-chapitre Garnisons et cantonnements Sous-chapitre Armement Sous-chapitre Transports et moyens de communication Sous-chapitre Justice militaire Sous-chapitre Maintien de l'ordre Chapitre 1.1.3. Les forces et les opérations militaires Partie 1.2. Être soldat Volet 2. L'arrière et les civils Volet 3. L'après-guerre et la mémoire

Maintien de l'ordre

Ce sous-chapitre est consacré au maintien de l'ordre sous l'angle militaire.

Il est très complémentaire des chapitres relatifs au maintien de l'ordre et à l'information des populations dans le volet 2 du guide. La partition des sources n'a pas toujours été aisée, d'où le choix de doublonner certaines notices dans ces différents chapitres. Il nous a semblé intéressant de faire ressortir ici tout particulièrement le rôle de l'institution militaire dans le maintien de l'ordre dans un département de l'arrière.

Les archives permettent de comprendre comment et dans quelles limites les autorités militaires se sont substituées aux autorités civiles pour exercer les pouvoirs de police, dans le cadre de l'état de siège.

Les archives produites par la gendarmerie sont présentées dans ce chapitre, tout en sachant qu'elles renseignent également sur diverses thématiques de la vie à l'arrière.

Les sources relatives à la surveillance des étrangers, mission traditionnelle de l'administration civile locale (maires comme préfets), sont présentées dans ce chapitre uniquement dans la mesure où la surveillance est explicitement demandée par l'administration militaire.

De même, sur le sujet de la censure, seules deux notices mentionnant explicitement l'intervention de l'institution militaire ont été présentées dans le présent chapitre, parce qu'elles permettent d'évoquer l'intervention de l'institution militaire.

La plupart des archives conservées relèvent de l'information ou de la réglementation : les autorités locales informent l'administration militaire de la situation, tandis que le pouvoir militaire donne des instructions. Les communes ont notamment bien conservé une instruction d'octobre 1913 "réglant l'exercice des pouvoirs de police de l'autorité militaire sur le territoire national en état de siège", ainsi que diverses circulaires diffusées pendant le conflit.

POUR ALLER PLUS LOIN

En complément des notices, on pourra consulter les développement qui ont été apportés sur l'état de siège.



Géolocalisation


Participer, partager, travailler