Volet 1. L'armée et les soldats Volet 2. L'arrière et les civils Volet 3. L'après-guerre et la mémoire Partie 3.1. Sortir de la guerre Chapitre 3.1.1. La démobilisation et la réinsertion Chapitre 3.1.2. La reconnaissance et le dédommagement Chapitre 3.1.3. Le retour au temps de paix Sous-chapitre Administration générale du département Sous-chapitre Vie politique Sous-chapitre Surveillance et maintien de l'ordre Sous-chapitre Démographie et santé des populations Sous-chapitre Reconstruction matérielle et du territoire Sous-chapitre Situation économique et sociale Partie 3.2. Se souvenir et honorer

Urbanisme

La loi du 14 mars 1919 impose aux villes de plus de 10 000 habitants d'avoir un projet d'aménagement, d'embellissement et d'extension. Cette obligation s'applique aussi aux stations balnéaires, dont la population augmente de plus de 50% à certaines époques de l'année, aux agglomérations présentant un caractère historique, artistique ou pittoresque inscrites sur une liste établie par les commissions départementales des sites et monuments naturels (loi du 21 avril 1906). En Ille-et-Vilaine, les villes visées par cette réglementation sont : Fougères (22 178 h.), Rennes (79 372 h.), Saint-Malo (12 371 h.), Vitré (10 613 h.), Dinard-Saint-Enogat (7 003 h.), Paramé (5 705 h.). En application de l'article 4 de la loi du 14 mars 1919, dans chaque département est mise en place une "commission départementale d'aménagement et d'extension des villes et villages" sous la présidence du préfet, composée du Conseil départemental d'hygiène, de la Commission des sites et monuments naturels, du Conseil départemental des bâtiments civils et de quatre maires désignés par le Conseil général.




Boite à outils

SOURCES ARCHIVISTIQUES

Sessions du Conseil général d'Ille-et-Vilaine (AD35- sous-série 1 N)

SOURCES IMPRIMEES

Périodique Revue pratique d'hygiène municipale et rurale (AD35-7 PER 575)


Participer, partager, travailler