Volet 1. L'armée et les soldats Volet 2. L'arrière et les civils Volet 3. L'après-guerre et la mémoire Partie 3.1. Sortir de la guerre Chapitre 3.1.1. La démobilisation et la réinsertion Chapitre 3.1.2. La reconnaissance et le dédommagement Chapitre 3.1.3. Le retour au temps de paix Sous-chapitre Administration générale du département Sous-chapitre Vie politique Sous-chapitre Surveillance et maintien de l'ordre Sous-chapitre Démographie et santé des populations Sous-chapitre Reconstruction matérielle et du territoire Sous-chapitre Situation économique et sociale Partie 3.2. Se souvenir et honorer

Mécanisation agricole

En raison de la mobilisation de la main-d'oeuvre agricole, des réquisitions d'une grande proportion du cheptel équin, du perfectionnement de l'industrie des véhicules automobiles, la guerre constitue un facteur de mécanisation de l'agriculture. La pénurie de main-d'oeuvre plus que le souci de rendement pousse à cette application technique avec mesure selon les régions. Malgré les progrès de la mécanisation et de la motoculture, l'agriculture repose essentiellement sur la traction animale.

Le Conseil général d'Ille-et-Vilaine émet le voeu en 1919 que le Ministre de l'Agriculture constitue une commission chargée de réaliser entre les constructeurs de machines agricoles une entente afin de déterminer le nombre de types de machines et les ramener à quelques modèles construits en série et dont les pièces seraient interchangeables. Ce souhait vise à améliorer le travail des agriculteurs en raison des prix de revient et de vente des outils agricoles.


Participer, partager, travailler