Volet 1. L'armée et les soldats Volet 2. L'arrière et les civils Partie 2.1. Administrer le département Chapitre 2.1.1. Le fonctionnement des administrations et la vie politique Chapitre 2.1.2. La protection des populations Sous-chapitre Assistance et secours par la puissance publique Sous-chapitre Populations accueillies Sous-chapitre Santé et hygiène publiques Chapitre 2.1.3. L'information des populations Chapitre 2.1.4. Le maintien de l'ordre et la justice Chapitre 2.1.5. L'économie de guerre Partie 2.2. Vivre à l'arrière Volet 3. L'après-guerre et la mémoire

Mesures d'aides et de protection des familles et des populations

Depuis la fin du XIXe siècle, différentes lois d'assistance ont été mises en place pour venir en aide aux populations privées de ressources. Il s'agit d'aides tant médicales que sociales et versées sous forme d'allocations. Ainsi se suivent les lois sur l'assistance médicale gratuite (1893), les enfants assités (1904), l'assistance aux vieillards infirmes et incurables (1905 puis 1926), l'assistance aux familles nombreuses (1913 puis 1923) accordant des allocations aux familles de trois enfants et plus, l'assistance aux femmes en couches (1913 et 1917). Les personnes sont admises à l'assistance après décision d'une commission cantonale présidée par le juge de paix qui vérifie les listes établies par les conseils municipaux. Le juge de paix peut faire retirer les allocations aux familles nombreuses si celles-ci ne s'en montrent pas dignes.

La loi du 27 juillet 1917 relative aux pupilles de la Nation, laquelle s'adresse aux orphelins de guerre, s'ajoute à cet ensemble législatif.



Plan de l'ensemble


Participer, partager, travailler